3.2 Le manque de normes et la multiplication des labels


De fait, il n’existe pas encore de normes uniques concernant le commerce équitable, de nombreux labels coexistent, ce qui provoque des confusions au niveau du consommateur. (Il n’existe d’ailleurs pas encore du tout de label concernant le textile équitable.) Faire la distinction entre commerce éthique et commerce équitable, n’est pas toujours chose aisée.

Les labels biologiques et équitables sont aussi source de confusion : un produit peut être labellisé bio mais pas équitable, ou bio et équitable, ou seulement équitable, les implications étant différentes.
Il existe une tendance actuelle à une certaine confusion des genres compte tenu de l'affichage à la fois "bio" et "équitable" d'un nombre croissant de produits. Le caractère biologique du produit devrait sans doute compter parmi les critères de définition du commerce équitable.






Obtenir un crédit d'impôt immobilier avec la loi Scellier